9 conseils pour une bonne nutrition chez les femmes enceintes

La grossesse ne doit pas nécessairement être une période de privation. Beaucoup de femmes se sentent même très bien, ont une belle peau et ont simplement l'air "en fleurs". Néanmoins, les femmes enceintes devraient prêter attention à certaines choses qui affectent principalement la nutrition et la digestion.

1. Beaucoup de fibres et suffisamment de liquide

La constipation qui se produit souvent pendant la grossesse (constipation) peut être réduite en ajoutant suffisamment de fibres (produits de grains entiers, légumes, fruits) et suffisamment de liquide (plus de deux litres par jour). Les fruits déshydratés (abricots secs, prunes ou figues) sont particulièrement efficaces contre la constipation persistante. Les suppléments de fer favorisent la constipation!

2. Attention aux produits d'origine animale

La consommation de viande crue (en particulier de porc), d’œufs crus et de produits à base de lait cru doit être évitée pendant la grossesse par mesure de précaution. Bien que la probabilité d'infection par Listeria et Toxoplasma soit relativement faible, les conséquences peuvent être fatales. En général, une plus grande attention devrait être accordée à l'hygiène.

3. Ne pas manger pour deux

Les fringales alimentaires hormonales entraînent souvent la consommation de plus grandes quantités de nourriture.

  • En prenant plusieurs petits repas, les brûlures d'estomac (reflux) qui surviennent chez les femmes enceintes peuvent être réduites.
  • Les produits riches en fibres devraient être préférés aux aliments gras.
  • Les boissons gazeuses doivent être remplacées par des boissons non gazeuses.
  • S'allonger immédiatement après avoir mangé doit être évité.

4. Exercice pendant la grossesse

De nombreux exercices sont également recommandés pendant la grossesse. Il favorise la circulation sanguine, soulage les tensions et améliore l'humeur. Tous les sports qui sont dominés par des mouvements doux, tels que la natation, la gymnastique, le cyclisme et la randonnée, sont autorisés. De plus, l'exercice régulier réduit la tendance au blocage.

5. éviter les symptômes de carence

Le renoncement complet à tous les produits animaux (végétarisme strict, végétaliens) comporte des dangers en soi. Le manque de protéines de haute qualité, de calcium, de fer, de vitamines et de certains acides gras essentiels peut provoquer des symptômes de carence. Si les oeufs et le lait sont consommés en quantité suffisante, une alimentation équilibrée est fondamentalement possible. Cependant, l'apport en fer doit être surveillé de près.

6. Abandon de l'alcool et de la nicotine

Même de petites quantités d'alcool peuvent causer beaucoup de tort aux bébés à naître (syndrome d'alcoolisme fœtal). Par conséquent, à titre de précaution, abstenez-vous de consommer de l'alcool pendant la grossesse. La même chose vaut pour la nicotine.

7. Attention à la caféine

La consommation de boissons contenant de la caféine devrait être limitée à deux tasses de café (quatre tasses de thé noir) par grossesse. Une consommation excessive entraîne un fardeau de circulation inutile pour l'enfant.

8. Nausées et vomissements

Les nausées et les vomissements sont très fréquents chez les femmes enceintes et ne sont pas rares. Parfois, il est utile de manger quelque chose de petit avant de se lever (biscotte, pain, thé).

9 Aide à l'indigestion

Il convient d’éviter l’indigestion, comme les ballonnements et les ballonnements, en provoquant des aliments (haricots, oignons, poireaux, choux). Certains thés (thé au fenouil ou thé au carvi) soulagent les symptômes.

Partager avec des amis

Laissez votre commentaire